Comment participer à l’évolution de sa grossesse grâce au sport et à une alimentation adaptée ?

Une alimentation adaptée à la grossesse est nécessaire pour une meilleure croissance du fœtus. En effet, la grossesse modifie toutes les habitudes même celles alimentaires chez la femme. Au-delà de l’aspect « activité sportive » difficile à gérer, l’alimentation s’y ajoute. Quoi manger ? Quels aliments éviter ? Autant de questions que l’on se pose. Découvrez comment participer à l’évolution de sa grossesse grâce au sport et à une alimentation adaptée.    

Pourquoi faire du sport pendant la grossesse ?

La grossesse est une période importante dans la vie de la femme. Les bienfaits du sport sont valables même pendant cette période.

Cependant, pour bénéficier de ses nombreux avantages, le sport doit être modéré et combiné avec une alimentation adaptée que vous pouvez découvrir sur l’application alimentation grossesse. En effet, le sport aide la femme à combattre la fatigue due à la grossesse. Il procure un bien-être physique et psychologique à la femme enceinte.

Ensuite, il est idéal pour la cardiorespiration. Une excellente cardiorespiration diminue les risques d’accouchement prématuré, d’œdèmes et de convulsion. Il favorise également une meilleure oxygénation du placenta. Par ailleurs, le sport aide la femme enceinte à renforcer les capacités musculaires.

Enfin, le sport permet de rester active et d’éviter la prise de poids excessive durant la grosse.

Quelle alimentation adaptée ?

Les habitudes alimentaires adaptées à une femme sportive enceinte varient d’une femme à une autre et selon le stade de grossesse.

Il n’existe presque pas d’aliments spéciaux pour accélérer le travail. Cependant, en adoptant une bonne habitude alimentaire au cours de la grossesse, vous facilitez l’accouchement et augmentez les chances de faire un bébé en bonne santé. En effet, vos repas doivent être équilibrés et adaptés pour éviter les carences.

En générale au premier trimestre, le régime de grosse propose les mêmes apports nutritionnels qu’un régime normal. Toutefois, la règle de base est de respecter les 3 repas par jour et de ne pas sauter.

Ensuite au 2e trimestre, il est conseillé d’augmenter un peu l’apport en calories d’au moins 300 calories. Cela s’explique par le fait que le fœtus commence à réclamer un certain nombre de nutriments.

Au cours du 3e trimestre de votre grossesse, vous devez consommer assez de calcium et de vitamine D. C’est la période qui marque la consolidation des os du bébé et il aura nécessairement besoin de ces nutriments. C’est pour cette raison qu’il est conseillé de consommer des légumes et de l’eau minérale pour augmenter vos apports.

Que faut-il éviter ?

La grossesse est une période assez spéciale chez la femme. Elle s’accompagne de sérieuses restrictions alimentaires, car certains aliments peuvent vous créer des maladies graves. La plus rependue est la listériose, l’une des maladies qui affectent le bon développement de votre fœtus. La bactérie responsable est contenue dans les produits alimentaires crus.

Pour cela, il vous serait strictement interdit durant les 9 mois de grossesse :

  • De consommer les fromages non pasteurisés et à pâte molle ;
  • D’éviter les fruits de mer ;
  • D’éviter les œufs crus ;
  • De limiter les achats de charcuterie ;
  • D’éviter de consommer les Streets food.

En dehors de la listériose, la femme enceinte devra éviter de fumer et de consommer de l’alcool. Une alimentation adaptée durant la grossesse à un impact sur le fœtus, et le bébé après naissance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *