Comment se procurer un appareil auditif ?

De plus en plus de personnes dans le monde sont touchées par une baisse de l’audition. Si les séniors sont les plus atteints, force est de constater que les jeunes n’en sont pas aussi épargnés. Quel que soit l’âge, perdre l’ouï ne doit pas être une situation facile à vivre. Lorsque cela vous arrive, ne tardez surtout pas à engager les démarches nécessaires afin de vous appareiller. Comment vous y prendre dans ce cas ? La réponse ici !

Prendre un rendez-vous chez le médecin ORL

C’est le premier réflexe que vous devriez avoir dès que vous ressentez une baisse même minime de l’audition. Si vous avez un médecin traitant, consultez-le au plus vite. Celui-ci vous orientera vers l’un de ses collègues spécialisés en ORL. Il revient à ce dernier de décider si vous avez besoin ou pas d’une aide auditive.

De plus, votre baisse de l’ouï pourrait cacher une pathologie plus grave. Après donc un examen minutieux de l’oreille et des tests spécifiques, le professionnel déterminera la nature de votre trouble. S’agit-il d’une hypoacousie de transmission due à un obstacle sur la chaîne de progression du son, ou d’une hypoacousie de perception par lésion irréversible du nerf auditif ?

Il est le seul à pouvoir le préciser, sachant bien que les anomalies de transmission peuvent être traitées médicalement ou parfois chirurgicalement, alors que les anomalies de perception nécessitent forcément une aide auditive. Dès que l’indication à l’appareillage est posée, il prescrit ensuite l’ordonnance et vous recommande à un autre professionnel de la santé : l’audioprothésiste.

C’est lui qui se chargera de la seconde et la plus importante partie de la prise en charge en collaboration étroite avec le médecin-référent. Vous pouvez déjà vous renseigner auprès des centres auditifs comme audiopourtous.fr pour bénéficier de l’offre 100 % santé.

Prendre un RDV chez l’audioprothésiste

Il est toujours bien de consulter ce spécialiste, car il est le mieux indiqué pour vous aider à choisir votre appareil. En réalité, les amplificateurs de son vendus à la pharmacie sont non remboursables et peuvent ne pas vous convenir bien qu’ils soient moins chers. À l’inverse, la solution proposée par l’audioprothésiste tient compte de votre budget, mais vous pouvez également l’essayer pendant 15 jours pour voir si elle vous convient réellement.

Le premier RDV peut durer un peu plus d’une heure, car il permet à l’audioprothésiste de mieux comprendre votre trouble et les circonstances dans lesquelles vous avez le plus besoin de l’appareil. En fonction de votre perte auditive, il vous proposera un contour d’oreille, un contour avec écouteur déporté ou un intra auriculaire qu’il pourra personnaliser selon vos besoins et les dimensions de votre oreille.

Quant aux consultations ultérieures, elles servent à contrôler le bon fonctionnement de l’appareil et à faire quelques réglages si nécessaire. Soyez donc attentif au moindre dysfonctionnement.

En somme, le processus d’obtention d’une aide auditive est bien codifié. Il faut d’abord qu’un médecin ORL en pose l’indication, puis vous réfère à un audioprothésiste qui vous proposera l’appareil le mieux adapté à votre situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *