Quels sont les traitements du cancer du côlon ?

Aujourd’hui, nous allons vous éclairer sur le cancer du côlon. De quoi s’agit-il ? Quels sont les traitements et les effets secondaires de ces derniers ? Nous allons tenter d’y répondre.

Qu’est-ce que le cancer colorectal ?

Le cancer colorectal est un cancer qui débute dans le côlon (gros intestin) ou le rectum. Ces deux organes se trouvent dans la partie inférieure de votre système digestif. Le rectum se trouve à l’extrémité du côlon. Votre médecin peut se baser sur la stadification pour déterminer à quel stade se trouve le cancer. Il est important que votre médecin connaisse le stade du cancer pour pouvoir établir le meilleur plan de traitement pour vous et vous donner une estimation de vos perspectives à long terme.

Le cancer colorectal de stade 0 est le stade le plus précoce, et le stade 4 est le stade le plus avancé :

– Stade 0. Également appelé carcinome in situ, à ce stade, les cellules anormales se trouvent uniquement dans la paroi interne du côlon ou du rectum.
– Stade 1. Le cancer a pénétré la paroi, ou muqueuse, du côlon ou du rectum et peut s’être développé dans la couche musculaire. Il ne s’est pas propagé aux ganglions lymphatiques voisins ni à d’autres parties du corps.
– Stade 2. Le cancer s’est propagé aux parois du côlon ou du rectum ou, à travers les parois, aux tissus voisins, mais n’a pas atteint les ganglions lymphatiques.
– Stade 3. Le cancer s’est déplacé vers les ganglions lymphatiques mais pas vers d’autres parties du corps.
– Stade 4. Le cancer s’est propagé à d’autres organes distants, tels que le foie ou les poumons.

Chirurgie ou chimiothérapie ?

Il existe différents traitements pour le cancer du côlon, les plus courants sont l’option chirurgicale et le traitement par chimiothérapie.

Le traitement chirurgical

Le traitement chirurgical consiste en l’ablation de la tumeur par voie conventionnelle ou laparoscopique. Le but de la chirurgie est d’enlever la tumeur, avec des marges suffisamment larges. Il faut aussi enlever les principaux vaisseaux artériels et veineux qui nourrissent le segment intestinal dans lequel se trouve la tumeur. Les ganglions lymphatiques régionaux sont également retirés. Enfin, il faut savoir que la résection peut être effectuée de manière conventionnelle ou par chirurgie laparoscopique, avec une incision plus petite et une période postopératoire plus rapide.

Il existe différents types de chirurgie :

– Hémicolectomie droite (tumeur dans le cæcum ou le côlon ascendant).
– Hémicolectomie gauche (tumeur dans le côlon descendant ou sigmoïde).
– Colectomies segmentaires (tumeurs dans le côlon transverse ou la flexion splénique).

Une fois la tumeur enlevée, elle est analysée dans le service de pathologie. En fonction des caractéristiques de la tumeur, il peut être nécessaire d’administrer un traitement par chimiothérapie et/ou radiothérapie en complément de la chirurgie.

Le traitement par chimiothérapie

L’objectif est d’administrer une combinaison de médicaments permettant d’obtenir le meilleur équilibre entre tolérance et contrôle de la maladie, en fonction des caractéristiques de chaque patient.

– Chimiothérapie associée à de nouvelles thérapies biologiques, en fonction de l’expression moléculaire de la tumeur.
– Chimiothérapie intra-artérielle pour atteindre plus sélectivement les foyers de la maladie métastatique. Elle permet d’obtenir une concentration plus élevée de médicament sans augmenter la toxicité et favorise une réponse plus importante.
– Radioembolisation de métastases hépatiques avec des sphères d’Ytrium. Elle permet de consolider les lésions hépatiques après une chimiothérapie qui ne sont pas susceptibles d’être retirées chirurgicalement.

Quels sont les effets secondaires des traitements du cancer du côlon ?

Les effets secondaires courants de la chimiothérapie le plus souvent : une perte de cheveux, des nausées, une grande fatigue, des vomissements… Les thérapies combinées utilisent souvent plusieurs types de chimiothérapie ou associent la chimiothérapie à d’autres traitements.

Les effets secondaires de la radiothérapie sont généralement : de légères modifications de la peau ressemblant à un coup de soleil ou à un bronzage, des nausées et vomissements et de la fatigue comme pour la chimiothérapie, une perte d’appétit qui conduit souvent à une perte de poids.

La plupart des effets secondaires disparaissent ou s’atténuent quelques semaines après la fin du traitement.

Pourquoi demander un autre avis médical en cas de traitement de cancer du côlon ?

Les patients, les membres de leur famille et leurs amis doivent garder à l’esprit que les seconds avis font partie intégrante du traitement du cancer et qu’ils ne doivent pas craindre de blesser le médecin traitant. Si vous décidez d’obtenir un deuxième avis indépendant, il est important de communiquer avec le médecin traitant, non seulement pour obtenir les informations nécessaires à l’examen, mais aussi pour tenir le médecin responsable bien informé. Vous pouvez vous rendre sur une plateforme comme le site de Deuxième Avis pour obtenir un autre avis médical d’expert. La plupart des médecins accueillent favorablement la possibilité qu’un autre spécialiste examine et approuve leurs décisions en matière de soins ou suggère peut-être un autre traitement qui pourrait être meilleur. Il arrive qu’un patient ne soit pas d’accord avec son médecin ou qu’il doive changer de médecin, mais ce n’est pas l’objectif premier d’un deuxième avis. La plupart du temps, vous devez simplement vous assurer que vous obtenez les meilleurs conseils.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *