Arthroses de la hanche et du genou : vers quelles solutions se tourner 

L’arthrose est une pathologie entre autres caractérisée par la destruction partielle ou totale des tissus osseux. Difficile à supporter et affectant sérieusement la qualité de la vie, ce mal peut être logé tant au niveau de la hanche que du genou. Généralement, les personnes affectées souffrent beaucoup et ne savent concrètement plus vers quelle solution se tourner. Si vous vous retrouvez également face à cette situation, vous pouvez souffler un ouf de soulagement. Découvrez ci-après les solutions ultimes qui s’offrent à vous pour venir à bout des arthroses de la hanche et du genou.

Recourir aux professionnels de la santé et du bien-être physique

Face à un problème de santé, le premier réflexe à adopter consiste à consulter un médecin compétent. En cas de douleurs musculaires aiguës à la hanche ou au genou en particulier, il faut spontanément consulter un médecin orthopédique ou se rendre dans une clinique orthopédique. Cette clinique orthopédique à Paris s’affiche en experte pour le traitement des différentes pathologies affectant les membres inférieurs du corps humain. Une consultation médicale permet de bénéficier à la fois d’un diagnostic complet et d’une prise en charge professionnelle. Cette prise en charge induit en plus de la chirurgie proprement dite, un suivi par des médecins radiologues, kinésithérapeutes, des médecins anesthésistes et même des médecins du sport.

Opter pour un traitement chirurgical

La chirurgie reste l’un des moyens les plus efficaces pour soigner les arthroses du genou ou de la hanche. Elle se révèle d’autant plus nécessaire lorsque la pathologie atteint un stade plus ou moins avancé. Le traitement chirurgical d’une arthrose consiste le plus souvent en l’implantation d’une prothèse au niveau des tissus du muscle défaillant.

Pour la hanche


L’implantation d’une prothèse de hanche pour une personne souffrant de coxarthrose contribue grandement à améliorer la qualité de vie de cette dernière. En effet, la coxarthrose provoque des douleurs au niveau de la hanche de la personne souffrante, notamment lorsqu’elle marche ou même lorsqu’elle est au repos. Sur la base d’images radiologiques, le médecin indique la procédure à adopter. Les muscles détériorés seront enlevés et remplacés par des artificiels. Le patient aura le choix entre une prothèse cimentée, sans ciment ou une prothèse hybride.

Pour le genou

La gonalgie (douleur au genou) représente le symptôme fondamental d’une arthrose du genou (gonarthrose). La gonarthrose constitue une maladie chronique induisant la destruction du cartilage articulaire au niveau de l’articulation du genou et entraînant selon le niveau de gravité, une mobilité douloureuse, voire impossible. L’implantation de la prothèse permettra de soulager ces douleurs et progressivement, le patient pourra même retrouver sa mobilité. Il existe deux types de prothèses pour le genou : une prothèse totale qui remplace tous les compartiments du genou et une prothèse partielle ne couvrant que les zones endommagées. Le choix de la prothèse idéale devra être effectué par le patient lui-même sur les orientations de son médecin.

Les résultats obtenus après l’implantation d’une prothèse de la hanche ou du genou se révèlent très satisfaisants. En effet, 9 patients sur 10 affirment retrouver une locomotion agréable après cette opération.

Arthrose du genou ou de la hanche : quelles autres solutions ?


En dehors de la chirurgie orthopédique, il existe d’autres traitements pour soigner des arthroses du genou ou de la hanche.

L’utilisation de certains médicaments permet de lutter contre les arthroses. Il s’agit des antalgiques, des anti-inflammatoires non stéroïdiens et de quelques compléments alimentaires. Néanmoins, la prise de ces médicaments peut s’avérer insuffisante en particulier en face d’un cas d’une certaine gravité.

Par ailleurs, le sport constitue lui-même un traitement préventif et curatif des douleurs à la hanche et au genou.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *