Comment éviter l’entorse à la cheville lors d’une randonnée ?

Vous allez bientôt partir en randonnée. Le guide qui va vous accompagner a attiré votre attention sur le fait que comme pour tous les autres sports, la randonnée présente certains risques. Il vous a également dit que la plupart de ces risques étaient très limités si on prenait le soin de bien se préparer en amont. Parmi ces risques, on trouve l’entorse de la cheville. Très invalidante, elle est assez fréquente chez les randonneurs inexpérimentés. Ce guide pratique pour donne quelques conseils pour l’éviter.

Que se passe-t-il en cas d’entorse de la cheville ?

L’entorse de la cheville est une blessure qui touche le pied au niveau de la jointure entre la cheville et la base du pied. Ces deux parties du corps humain sont reliées par plusieurs ligaments. En cas d’entorse, ces ligaments sont soit abimés soit complètement rompus. Cela fait souvent suite à un traumatisme : chute, coup ou encore torsion excessive du pied. Cela peut arriver par exemple en mettant le pied dans un trou ou en heurtant une pierre.

L’entorse peut avoir différents niveaux de gravité. Si les ligaments ont juste subi une torsion sans sectionnement, la récupération sera beaucoup moins longue qu’en cas de rupture totale d’un ou plusieurs ligaments. Lorsque l’entorse est grave, vous entendrez un craquement et vous observerez un gonflement du pied, signe d’une probable rupture ligamentaire. Si vous avez très mal en posant le pied parterre, c’est également un signe de gravité potentielle.

Que faire en cas d’entorse ?

Ce guide pratique du site Rando Guide vous explique comment traiter au mieux l’entorse de la cheville. La première chose à faire, c’est de strapper la cheville pour l’immobiliser complètement. Ensuite, évitez autant que possible de prendre appui sur le pied douloureux. Essayez de marcher avec béquilles ou à défaut des bâtons de randonnée. Si vous êtes au milieu de nulle part et que vous n’avez pas de béquilles, vos compagnons d’infortune devront vous servir de béquilles pour avancer en attendant l’arrivée des secours.

Vous pouvez mettre une pommade anti inflammatoire sur la cheville. Cela permettra de réduire la douleur et de faire dégonfler un peu le pied. La glace est également assez efficace pour calmer la douleur.

Si l’entorse est légère et qu’elle n’a pas entrainé de lésion des tendons, vous pourrez peut-être marcher encore un peu. Attention tout de même à ne pas aggraver la blessure.

Prévenir l’entorse

La première chose à faire pour éviter une entorse, c’est d’acheter de bonnes chaussures de randonnée. Vous privilégierez des chaussures qui enveloppent bien votre cheville. Ainsi, elle sera protégée des chocs. Les torsions auront également une amplitude plus réduite si la chaussure est suffisamment montante.

Ensuite, entrainez-vous autant que possible avant de partir sur des terrains accidentés. Au début de votre journée de randonnée, échauffez-vous sur un terrain plat pendant quelques minutes avant d’attaquer les pentes vertigineuses.

Le fait d’avoir des bâtons vous permettra aussi de vous stabiliser, notamment si vous glissez ou que votre pied s’enfonce dans un trou. Voilà, nous espérons que tous ces conseils pratiques vous permettront de randonner en toute sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *