Que muscle-t-on en pratiquant la musculation  au quotidien ?

La pratique de la musculation au quotidien aide votre corps à se développer. Il se fait avec ou sans matériel. Les membres supérieurs, le bassin et le tronc ainsi que les membres inférieurs sont notamment sollicitées au cours d’une séance de musculation. Il s’agit spécifiquement des fessiers, des épaules, des mollets, du dos, etc. Découvrez ici les différents types d’exercices de musculation ainsi que les parties du corps qui se musclent au cours de vos séances de musculation.

Les membres inférieurs tonifiés grâce à la musculation

L’une des parties fondamentales des muscles inférieurs constituent les mollets. Ils sont également connus sous le nom de triceps sural. En règle générale, leur développement prend un peu plus de temps.

Cela étant, si une personne a des difficultés à muscler ses mollets, cela veut certainement dire qu’elle ne dispose pas des meilleurs outils pour les tonifier. Vous devriez penser au plus vite à vous faire coacher par un spécialiste de la musculation ou à défaut vous documenter sur la question. Vers la fin, cela permet une meilleure extension du pied.

La pratique régulière de la musculation vous permet également de travailler vos fessiers et de les rendre plus robustes. Par ailleurs, une bonne musculation favorise le développement des quadriceps (extension de la jambe sur la cuisse et la flexion de la cuisse sur la hanche)  et des muscles ischio-jambiers (extension de la cuisse et flexion de la jambe).

Les membres supérieurs, le tronc et le bassin développés en pratiquant la musculation

Les muscles des membres supérieurs sont les premiers muscles à être impactés lorsque vous vous mettez à la musculation. Il s’agit notamment des muscles des épaules auxquels sont reliés ceux des bras et de l’avant-bras. Les autres muscles renforcés grâce à la musculation sont les biceps (court biceps et long biceps) et les triceps.

La musculation du dos, du ventre et de la poitrine met ces différentes parties du corps en valeur, et ce, en un laps de temps. Au niveau du tronc et du bassin, on note en l’occurrence le développement du grand pectoral et du petit pectoral. Il en est de même des abdominaux qui deviennent très vite saillants lorsque vous pratiquez avec régularité.

Les types d’exercices à faire pendant les séances de musculation

Pour des séances de musculation réussies, vous devez alterner les exercices dits isométriques et ceux aérobies. Les premiers font augmenter la tension artérielle de ceux qui les pratiquent. Les exercices isométriques  sont bénéfiques pour les muscles dans la mesure où ils les renforcent et améliorent la densité osseuse du corps.

Cependant, il vaut mieux ne pas en pratiquer si vous souffrez d’hypertension ou d’une maladie cardiaque. Ce sont, en revanche, des exercices qui sont parfaitement adaptés pour les individus souffrant d’ostéoporose.    

Les bénéfices de ce type d’exercice pour le cœur ne sont certes pas perceptibles du premier coup, mais ils contribuent à améliorer d’une façon ou d’une autre votre circulation sanguine. Une chose est certaine, de tels exercices vous aideront à améliorer votre métabolisme.   

Les exercices d’aérobie tels que le vélo, la marche, la natation, etc. permettent de rendre votre fréquence cardiaque meilleure. Vous pouvez également pratiquer l’aviron ou le tennis. Grâce à ces exercices, votre sang circulera mieux dans votre organisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *